• Chercher et regarder les règles-vidéos des jeux à explorer et des jeux à hacker.
    • Notamment les jeux de gestion de ressources avec un mode 1 joueur, déjà identifiés séparément.
  • Tester les jeux identifiés avec un playtest.
    • Commencer avec ceux que j'ai déjà : Food Forest Card Game par exemple.
    • Rejouer des parties des jeux testés une fois.
  • Creuser les listes de jeux identifiées pour d'autres jeux.
    • Notamment jeux-cooperatifs.com, qui a un shop insondable.
  • Chercher un guide style “réussir sa game jam” pour suivre une méthode de prototypage rapide de jeu de plateau efficace.

Avec Mikhaël Pommier, nous avons commencé à brainstormer le 23 janvier 2020 à Paris à partir du jeu de gestion forestière "Photosynthesis".

Nous nous sommes mis à imaginer comment le modifier (le détourner) pour inviter à des interactions moins utilitaristes et plus durables à la forêt.

  • Comment “gamifier” une version collaborative et la rendre “fun” ?
  • Comment formuler un objectif multi-dimensionnel, qui favorise le foisonnement et la prospérité de toute la communauté biotique, sans compromettre la prospérité humaine pour autant ?
  • Est-ce seulement possible ? Comment gérer les conflits entre les intérêts des différents membres de la communauté biotique ?
    • Diplomacy, biodiversity edition ? (coucou Baptiste Morizot)
  • Peut-on gamifier une recherche d'optimum ? Comment donner un feedback d'arrivée proche d'un optimum ?
  • Quel MVP eg. la version la plus simple du jeu que l'on puisse imaginer, mais qui reflète la complexité de ce qu'on veut produire ?
    • Envie d'un jeu dont les règles sont simples, mais la résolution est complexe.
Quelques mois plus tard

Lors du Skype du 5 avril 2020, Mikhaël a rappelé notre intention de janvier comme suit:

Jeux d'apprentissage et jeux de sensibilisation

Plus généralement, ceci nous a donné envie d'inventorier les jeux qui enseignent de façon ludique les compétences qui permettraient aux humain.e.x.s de bien vivre, individuellement, collectivement, entre humain.e.x.s et avec les non-humain.e.x.s.

Ça nous a fait penser au jeu de la ficelle, à un jeu de gestion de stock de poissons que Michka avait croisé quelque part (ça pourrait être celui-là).

En creusant un peu, Michka a trouvé dans ses dossiers trois jeux de sensibilisation :

  • le jeu de la ficelle (système alimentaire mondial),
  • le jeu du commerce mondial (inégalités dans le système de commerce mondial),
  • le jeu de la corbeille (impact des règles du système monétaire sur le comportement des agents).

Ces jeux servent plus la sensibilisation aux enjeux de système (c'est utile aussi), que l'apprentissage ou la montée en compétences par rapport à la construction d'alternatives ou le changement du status quo.

Pourquoi apprendre par le jeu ?

Nous avons tous des expériences d'apprentissage par les jeux de plateaux. C'est un cadre “sécurisé” pour tester d'autres comportements, apprendre à moindre coût des compétences qui nous sont étrangères en faisant des erreurs, au seul risque de perdre la partie (mais en échange, on peut gagner beaucoup).

Les jeux sont aussi un bon cadre dans lequel vivre des expériences de “flow”.

“The use of board games as teaching tools have shown to be very efficient in many situations. Especially, games are an effective way of improving teaching efficiency, demonstrating opposing views and encouraging an element of collaboration as well as competition in a non-threatening environment. Games offer a platform for interpersonal interaction and the possibility of experiencing simulated complex situations that otherwise would be too expensive or difficult to deliver in a safe training environment.” (Source: https://snowflakeeducation.com/collections/educational-board-games-for-sustainability-education)

Jeux testés

Cartes en commun

“Les C@rtes en Commun c’est un jeu de carte ludique où 2 à 5 joueurs collaborent pour construire une société civile résiliente qui défend les communs contre les forces d’accaparement.”

En gros, le but du jeu est de conduire des projets et des campagnes pour lutter contre des forces oppressives qui se déploient au cours du jeu pour lutter contre les communs.

La mécanique du jeu est plutôt complexe, avec plusieurs actions qu'on peut faire à chaque tour, et pas mal de subtilités conditionnelles dans la mobilisation des cartes, en fonction des phases de jeu, etc.

On l'a testé par une partie avec Mikha en août 2020. On s'est faits éclater au point de ne pas voire comment c'est possible de gagner.

Il faudrait retenter une partie, quitte à envoyer un mail après aux concepteurs pour clarifier les règles si besoin.

Le sentiment est qu'on discute beaucoup de la bonne stratégie : on creuse toutes les pistes possibles, pensant plusieurs tours à l'avance, pour voir comment éviter de se faire submerger par les forces des enclosures. Ça donne l'impression d'être dans une AG discutant stratégie, c'est intéressant.

A voir en jouant plus si le jeu apporte des bons éléments transposables dans le monde réel.

Pandémie

Une très belle expérience de jeu.

La mécanique est finement pensée, avec les éclosions, le fait que les cartes déjà apparues réapparaissent en premier, et un système de niveau de difficulté basé sur le nombre d'épidémies.

Plusieurs rôles, avec des pouvoirs spéciaux.

Pas de limite dans ce qui peut être communiqué, sauf montrer les cartes.

Des conditions de victoires (4 remèdes trouvés) et de défaite claires, ce qui en soit en fait un objectif plus amusant (je trouve) que des systèmes de score.

Yokai

Le côté “sans parler” est intéressant.

Les conditions de pertes/victoire sont aussi assez intéressantes. Ils fonctionnent par seuils.

Jeu basé sur le film sur les calottes polaires

De mémoire, pas vraiment transcendant.

Magic Maze

Le côté “sans parler” est intéressant, combiné à un aspect entièrement visuel, parce que tout le monde voit tout ce qui se passe.

Un truc intéressant pour simuler de la communication inter-spécifique qui ne fonctionne que par des traces ?

Le côté contre la montre, avec recharge possible du timing, et possibilité de parler dans ces temps morts, est également très amusante !

Jeux à explorer

Le jeu du vivier

Print & play, multi-joueur.

“Basé sur la surexploitation des ressources librement accessibles; diverses pistes de solution sont discutées.”

Vous êtes un pêcheur, et vous pêchez dans un vivier avec d'autres pêcheurs. Vous devez, tout comme vos concurrents, maximiser votre prise, sachant que les poissons non pêchés vont se reproduire.

Idéologiquement positionné un peu en faveur de la privatisation, même si des alternatives sont proposées. Il y a quelques énonciations péremptoires qui mériteraient d'être questionnées.

Peut-être qu'il faudrait le hacker aussi, pour le rendre plus “pro commons”, en assouplissant quelques règles, ou en ouvrant plus explicitement quelques alternatives ?

Matériel de jeu : https://www.iconomix.ch/fr/modules/m06/

(Jeu créé par la banque nationale suisse.)

Snowflake education

Jeu physique, potentiellement disponible au CAPE, à l'EPFL.

Snowflake education propose des jeux de plateaux pour enseigner la durabilité.

Ils s'appuient sur un framework intéressant de compétences à développer au service de la durabilité, basé sur une étude scientifique:

  • System thinking
  • Futures thinking
  • Values thinking
  • Strategic thinking
  • Interpersonal Competence

Les jeux qu'ils proposent incluent:

  • Dilemma, qui entraîne le values thinking en mettant les joueurs face à des dilemmes à discuter entre eux.
  • FishBank, qui, à travers la gestion d'un stock de poissons, entraîne le system thinking. Ce jeu a été conçu par Dennis Meadows.
  • In the loop, qui fait réfléchir aux enjeux de ressources et à la circularité.
  • ClimeOut, qui fait réfléchir au changement climatique.

Il faut prévoir 100-150 € par boîte de jeu, mais on peut demander un démo via le site.

(Note : ils ont été testés par Silvia Hostettler d'EPFL Durabilité lors d'une conférence.)

Lien : https://snowflakeeducation.com/

Transport manager

Transport Manager est un jeu de gestion de transports en commun gratuit et disponible sur navigateur internet.

Gérez l'entreprise qui exploite le réseau de transports en commun de la métropole, montrez vos talents de manager pour décrocher de nouveaux contrats.

En outre de gérer vos parcs bus, métro et tram, l'exploitation des lignes urbaines et interurbaines, la gestion des parcs-relais et vélo en libre service, vous devez, pour passer au niveau suivant et décrocher de nouveaux contrats pour l'exploitation des transports en commun, évitez les grèves, augmentez le taux de satisfaction des clients et de votre personnel. Enfin, remplissez vos divers objectifs.”

Autres

J'ai le jeu, il faut juste le tester :

  • The Food Forest card game is a fun way to learn, teach and design with perennial plants and Permaculture design principles.“

Disponible gratuitement (print and play ou autre), multijoueur (minimum 5) :

  • Commonspoly is a free licensed board game which promotes cooperation and the act of commoning.“
    • L'objectif est de libérer, en temps limité, tous les biens privés sous formes de biens publics, voire mieux : de bien commun.
    • Les joueurs jouent des personnages précis. Il y a un mélange de jeu de rôle et jeu de plateau.
    • Il faut un maître du jeu, qui peut aussi joueur un rôle de spéculateur, + 4-8 joueurs.
    • Il est disponible en print and play, Michka l'a déjà téléchargé. Il peut aussi être acheté en ligne.
    • Il semble ressembler pas mal à Cartes en Commun dans le concept.
  • Suffragetto, le jeu des suffragettes contre la police.
    • 2 joueurs.
    • Jeu d'affrontement style échecs: les suffragettes veulent rentrer à la House of Commons, et la police veut rentrer au Albert Hall. Qui va réussir à rentrer en premier ?
    • Print and play en accès libre
    • En gros, basé sur des rôles plus où moins en affinité avec la biodiversité.
    • Il y a un objectif commun, et des objectifs personnels à satisfaire.
    • Des cartes événements ont un impact sur la biodiversité du plateau.
    • Les espèces peuvent être soit sur le plateau, soit “en prison”. Le but du jeu est de les faire plus ou moins rentrer sur le plateau selon les objectifs de notre personnage.
  • HEP Education, qui a notamment construit ”le jeu des principes du vivant“ sur le biomimétisme avec le CEEBIOS.
  • Le jeu de la transition de la Fing vise à créer des récits de transition, et à s'intégrer dans ceux-ci. Durée minimale: une demie-journée.

Jeux de gestion avec mode solo à tester (ou commencer par regarder les règles) :

  • Compagnons, reconstruire un village après la peste noire.
  • Futurotopia, créer un village autonome grâce au travail des robots (!).
  • Reykholt, un jeu où il faut faire pousser des légumes.
    • Description rapide en vidéo.
      • Jeu de gestion de gestion et de placement.
      • Objectif: nourrir des touristes avec une production agricole.
      • Système intéressant basé sur un plateau de 12 actions, seulement un pion par action (trois pions par joueur).
      • Structure des tours intéressante en 4 temps :
        • Travail = placement des ouvriers sur les actions, effectuer les actions.
        • Récolte = récolter les légumes obtenus.
        • Tourisme = avancer sur la piste des tables à servir.
        • Repos = on nettoie le plateau de jeu.
      • 7 tours seulement, celui qui est le plus loin sur la piste du tourisme au bout des 7 tours a gagné.
      • Vidéo de règles plus approfondie.
  • Agricola, un jeu de gestion agricole.
  • Wingspan

Jeux physiques, à se procurer :

  • Okolopoly, “Each round, players adjust 9 wheels representing current conditions. Some of the settings influence other settings, for example ‘production’ will influence ‘pollution’ etc.”
    • “Des industriels peu scrupuleux ont décidé d’exploiter les ressources de l’archipel ! Battez-vous au sein de votre équipe de plongeurs pour protéger la grande barrière de corail et obtenir le statut de Réserve Naturelle, avant que les magnats de la pêche, du pétrole et du tourisme n’obtiennent le contrôle total des îles alentours et détruisent définitivement ce petit coin de paradis !”
    • “Mini DiverCity est un très bon jeu sous de multiples aspects. on thème tout d’abord marque les esprits, nous instruit sur la biodiversité marine et nous demande de la préserver. Ceci sans toutefois faire la guerre aux promoteurs, mais simplement en limitant leur voracité pour les profits et le béton. Mini DiverCity nous interroge sur un équilibre subtile à trouver entre les activités humaines et le respect de la nature. Côté mécanqiue ludique : on retrouve une mécanique proche de celle de Hanabi (qui reste pour moi le meilleur jeu coopératif du monde), tout la scénarisant un peu (et je suis sensible aux scenarii).”
    • “L’heure de la Révolution a sonné ! Les dictateurs se succèdent inlassablement au pouvoir. Le peuple souffre depuis trop longtemps. Révolution est un jeu de cartes pour 3 à 6 camarades. Vous incarnez un groupe révolutionnaire voulant renverser la dictature. Jouez en mode coopération tou·te·s ensemble contre la dictature ou en mode eXpert avec le camp des réacs qui a secrètement infiltré votre groupe révolutionnaire.”
    • “Je regrette : une version coopérative comme un jeu d’initiation et laissant ensuite la place au (vrai) jeu en semi-coopératif à rôle caché.”
    • “Vous incarnez un membre d’une colonie tout juste arrivé sur une nouvelle planète. Vous partez à la découverte de ce territoire aussi hostile que surprenant pour essayer de vous y installer durablement. Saurez-vous vous entendre avec les autres joueurs pour atteindre vos objectifs ? Un jeu coopératif ou semi-coopératif de gestion et négociation.”
    • “Les enfants sont divisés en groupes sociaux fictifs (tribus, nations, etc.). Chaque groupe reçoit des cartes problèmes mondiales et une partie des cartes solution. Par la discussion, les accords commerciaux, les conseils mondiaux, les acteurs tentent de résoudre tous les problèmes auxquels ils sont confrontés.”
    • “Nous avons appris plusieurs pannes électriques récentes, et chaque réseau de distribution est interdépendant d’autres réseaux, de sorte que les PDG doivent travailler ensemble pour la survie du système d’alimentation électrique continental. Les compétences en négociation sont très importantes pour le succès de chacun. Ainsi, des tensions sont créées dans l’équilibre entre les besoins de la circonscription et le bien général. Quand est-il préférable de compromettre son intérêt propre et quand est-ce qu’il est préférable d’être égoïste?”
    • “Vivez des aventures post-apocalyptiques grâce à ce livre-jeu. Les rongeurs vont explorer une terre en ruines pour y récupérer des ressources… La survie de leur colonie en dépend ! Tout au long de 27 scénarios, les joueurs se confronteront aux dangers d’un monde hostile. De surprises en défis, ce sera à eux d’assurer aux rongeurs de leur colonie de quoi subsister.”
    • “Que faire? Essayez la consultation, les accords commerciaux, les communautés économiques, la formation et le déploiement des armées de la paix pour régler les conflits, les réunions planétaires … Le jeu est gagné lorsque les problèmes de Spaceship Earth sont résolus. Le jeu est perdu si vous autorisez une guerre mondiale à éclater.
    • “Un jeu sur la vie communautaire. Nous essayons de développer un village heureux et complet. Il y a des difficultés et des opportunités. Il y a de mauvais sentiments à résorber avec amour et compassion. La salle de réunion est le cœur de la communauté. Si nous réussissons à bâtir une communauté, nous gagnons tous ensemble. Un jeu moyennement compliqué, sur la mécanique du Monopoly, qui explore les valeurs matérielles et spirituelles.”
    • “Les animaux sortent et s’éparpillent, à la recherche de nourriture. Les cerfs et les sangliers gambadent dans les bois et les champs, et les canards rejoignent les étangs. Mais des braconniers, tapis dans leurs cachettes, sont déterminés à les attraper. Pour cela, il doivent se mettre à découvert. Heureusement, les garde-chasse sont là !”
    • ” Ici, les actions sont peu variées : on peut déplacer son pion, et placer ou déplacer les animaux, ce qui permet d’avoir des règles simples tout en gardant une certaine profondeur de jeu. Le mouvement des chasseurs est plutôt imprévisible, et si la chance est contre nous, cela peut-être un peu frustrant de poursuivre sans cesse le chasseur, mais cela oblige aussi à repenser et ré-adapter la stratégie en permanence.”
    • “Les joueurs doivent utiliser toutes leurs compétences mentales et de négociation pour déplacer les diplomates dans les territoires respectifs. Déployez les scouts et les gardes du corps pour empêcher les journalistes ou les politiciens de déclencher une nouvelle guerre. Vous devrez peut-être utiliser vos quelques Peacemakers pour diffuser les hostilités potentielles. Pendant ce temps les militaires, toujours vigilants, continuent leurs manœuvres.”
  • My Little Scythe, jeu coopératif à base de tartes aux pommes, suggéré par Jérôme.
  • Il était une forêt, jeu de construction de forêt primaire, règles en vidéo.
  • Kapital, le jeu des Pinçons-Charlot, un jeu compétitif sur la lutte des classes - un peu en mode Monopoly ?
    • Règles rééquilibrées artificiellement pour que les challengers puissent tenter d'atteindre les monopolistes, donc intérêt limité…
  • Adapt, un jeu qui guide à travers le design selon les principes de la permaculture, mais hors concept agricole. Règles en PDF.
    • C'est en gros un serious game avec des questions pour brainstormer son projet.
    • Pas de version print and play, commandable sur le site pour 42 $.
    • La gamification a pas l'air ouf… mais il faut peut-être aller regarder les règles vidéos quand elles sortent (pas encore sorties en décembre 2020).
    • J'ai testé la démo, et je n'ai pas trop compris le concept de gamification derrière. En gros on te pose des questions de développement personnel à réponses ouvertes.
  • Metacartes (à ne pas confondre avec Mecanicartes), un jeu “Faire ensemble” pour pimenter les réunions avec des activités collectives, et un jeu “Numérique éthique” sur le même principe, en construction.
    • Pas vraiment de règles du jeu visiblement, c'est plus une espèce d'encyclopédie sur cartes.
    • Le contenu des cartes “Faire ensemble” est en accès libre sur le site, mais pas sous forme de print and play.
    • Sinon, pré-commande à 40 €.

Sites qui listent des jeux potentiellement intéressants à explorer:

En cours de développement :

  • Chamouny RPG, un jeu de rôle en cours de co-conception par Nicolas Nova pour expérimenter l’adaptation à la crise environnementale.

Pas très clair comment se le procurer :

  • Utopoly (Alexandre Monnin) :
    • Ça peut durer deux heures comme deux jours.
    • 4 joueurs minimum.
    • Première partie de négociations : poser quatre valeurs cardinales de l'organisation au départ.
      • Fort besoin de maître du jeu expérimenté et compétent sur le sens des mots.
    • Deuxième partie : jeu avec deux camps »>
      • 1/ Monopolistes
      • 2/ Influenceurs qui peuvent modifier le parcours des monopolistes.

Jeux à Hacker

Quelques jeux de gestion de ressources que l'on pourrait modifier pour les rendre plus instructifs quant à une gestion commune efficace.

  • Colons de Catane, par exemple selon les lignes proposées dans ce post d'un forum de permaculture (chercher la photo des colons de catane).
  • Photosynthesis (cf intro).
  • Diplomacy, listé dans les Mécanicartes comme des jeu de négociation.
    • 7 joueurs.
    • Intéressant pour sa phase de discussion, très ouverte, et les alliances très fluides qui peuvent se faire.
    • L'objectif reste tout de même l'hégémonie et la prise de contrôle de territoires.
    • Réinventer une mécanique de jeu basée sur une autre façon de gérer les déplacements et de départager les conflits ?
    • Quel serait un Diplomacy, Durutti edition?
  • Seven Wonders, listé dans les Mécanicartes comme des jeu de négociation.
  • Jaipur, listé dans les Mécanicartes comme des jeu de négociation.
  • Boursicocotte (se remater les règles).

Personnes et organisations de référence

Jeux

  • Louis Villard (contact de Mikha qui s'est beaucoup intéressé aux jeux dans un contexte d'éducation populaire.)
  • Metacollab, un collectif qui vise (entre autres) à l'apprentissage de la collaboration par le jeu.
  • Jonas Lefrançois, pote de lycée de Michka, qui est commercial dans les jeux de plateau.
  • Jeux-coopératifs.ch Une association genevoise qui organise des animations à base de jeux coopératifs.

Droit, propriété et territoires

Autres

Jardin vivant

Un jeu de tuiles (colorées, représentant différentes espèces avec différentes propriétés ?) où le jardin fait l'objet d'attaques de ravageurs. Sa biodiversité le protège.

Aspect positif de la biodiversité:

  • Protection contre les ravageurs: peut toucher toutes les cartes contigues de la même couleur ?
  • Augmentation de la productivité globale ?

Aspect négatif de la biodiversité:

  • Plus de travail nécessaire: p. ex. on ne peut récolter que les cartes contigues de la même couleur ?
  • Est-ce que le potentiel de récolte (nombre de carrés que l'on peut récolter) est proportionnel aux dernières récoltes effectuées ?

Idées de mécanique :

  • Deux dés pour définir en x et en y quel carré se fait attaquer par un ravageur ?
  • Une série de carte à piocher comme dans Pandémie, pour définir les villes où il y a éclosion ?
  • Un nombre de ravageurs proportionnel au nombres de carrés de la couleur correspondante dans le jardin : par exemple on rajoute un pion ravageur à tirer au sort dans un sac à l'aveugle à chaque fois qu'on plante un carré d'une plante donnée ?
  • Ou alors un joueur joue les ravageurs, qui doit progresser dans le jardin selon certaines règles, pendant qu'un autre joueur joue le jardinier ? (Pas de mode solo du coup… sauf en s'inspirant des automatismes de Wingspan ?)
  • Est-ce qu'une certaine dose de ravageurs est tolérable ? Ce n'est que lorsqu'on atteint un certain seuil que le carré n'est pas récoltable ?
  • Est-ce qu'une action peut être de récolter manuellement les parasites au lieu d'un carré de culture ?
  • Est-ce que certains parasites aideraient certaines espèces et en parasiteraient d'autres ?
    • Au début de chaque partie, on définirait (aléatoirement) les relations entre les différentes espèces de plantes et d'insectes (symbiose, parasitisme, commensalisme, compétition, etc.)
  • Deux dés : un pour la couleur du parasite, et l'autre indique la taille de patchs touchés (tous les patchs contenant plus de carrés que la valeur du dé).
  • Mécanique basée sur des points-actions.
    • Récolter un patch d'une même couleur requiert un point-action, on obtient un point-action par carré récolté.

Symphonie pastorale

Inspiré de la diplomatie inter-espèces des interdépendances de Baptiste Morizot (in Manières d'être vivant, Actes Sud, 2020), ce jeu (de rôle ?) illustre l'équilibrage et les inter-dépendances entre les différents acteurs d'un système pastoral.

Notes du feedback de Mikhaël du 15 avril
  • Distinction réel/ou pas, perception réaliste/ou pas.
  • Question du score : angle de l’énergie pertinent.
    • Rejoint des réflexions daisyennes.
  • Deuxième dimensions : équilibre des pouvoirs ? respect de la pluralité ?
  • Cartes négatives
    • Pollution d’une rivière par un acteur plus en amont.
    • Avoir des éléments perturbateurs, qui touchent tout le monde.
    • Inviter le monde extérieur par les cartes, sortir du vase-clos.
    • Notion de « commun négatif »: les déchets nucléaires dont personne ne veut mais qu'il faut gérer.
Mikha - 26 avril
  • Est-ce que vraiment tu peux jouer n'importe quand, n'importe où, à n'importe quel type de jeu ?
  • Es-tu tout le temps disponible pour être transformé par un jeu ?
    • Question de format ? Temps court/long ?
    • Paliers : d'abord un jeu de rôle avec son corps, avant de s'asseoir autour d'un plateau.
  • Si on touche des cordes sensibles, il faut y penser.
  • Choix d'un territoire ?
    • Choisir parmi 3 ? Des composants à installer ?
    • Est-ce qu'installer le territoire n'est pas démiurge ?
      • Faire sentir que le territoire ne t'appartient pas ?
  • “Se sentir appartenir à”
    • Le jeu de la ficelle - pour sentir les inter-relations et interdépendances.
  • Lexique
    • Multi-usage.
    • Diplomatie.
    • Egard.
    • Sauvage.
  • Point de vue de la narration ?
    • Pas avoir un niveau d'information irréaliste.
      • Eviter l'omniscience !
  • Design pour la participation et la contribution.
  • Etape suivante : poster flou.
Mikha - 10 mai
  • Objectif du jeu: valoriser le changement d'avis sur la question ?
  • Est-ce que toutes les conditions/tous les moments sont favorables à un changement d'opinion/de décalage ? Un soin au contexte également ?
    • Rendez-vous narratifs, pour s'appuyer sur le potentiel immersif des séries ?
      • Amener des contenus périodiquement avec des questions, etc.
  • Formats :
    • Livre dont vous êtes le héros ?
    • Jeux de rôles ? GN ?
Mikha - 17 mai
  • Symphonie pastorale : assez situé géographiquement et en termes d'acteurs.
    • Choisir d'autres environnements :
      • Les algues vertes (Inès Léraud) ?
      • Les choucas, sur lesquels Jean-Pierre tire, parce que les graines non enrobées germent, attirent les vers, et donc les choucas, qui tirent sur la plante pour choper le vers.
  • Explorer les rapports utilitaristes au vivant par des situations précises.
  • Ou alors monter en abstraction ?
  • Michka : jeu de négociation, valeur partagée.
    • C'est une des compétences de Mécanicartes.
    • Ça m'évoque aussi Boursicocotte.
    • Sont également cités sur Mécanicartes : Diplomacy, Seven Wonders et Jaipur.
  • Rapport au temps : inclure les dynamiques vicieuses à long-terme dans les choix, surtout quand les choix à moindre coût qui permettent d'éviter ces dynamiques vicieuses.
  • Monopoly, un jeu qui fait passer un message sur l'inéquité des mécaniques économiques. La fondatrice.
    • Questionner par le contre-exemple, est-ce qu'on juge que c'est suffisant ?
    • Alternatives:
      • Utopoly (Alexandre Monnin) :
        • Ça peut durer deux heures comme deux jours.
        • Première partie de négociations : poser quatre valeurs cardinales de l'organisation au départ.
          • Fort besoin de maître du jeu expérimenté et compétent sur le sens des mots.
        • Deuxième partie : jeu avec deux camps »>
          • 1/ Monopolistes
          • 2/ Influenceurs qui peuvent modifier le parcours des monopolistes.
  • Remplacer le moteur “envie de jouer” par un moteur “envie de comprendre, envie d'apprendre”.
  • Rapports aux jeux
    • Michka
      • Rapport “cathartique” : Boursicocotte, Munchkin.
      • Rapport “d'apprentissage” : notamment gestion de ressources, par exemple Catane, Ginckopolis… mais aussi Boursicocotte, Munchkin.
      • Rapport “décrochage” : Jungle Speed ou Dobble (vitesse), Loup garou (dissimuler un mensonge), souvent quand je ne me sens pas progresser.
    • Mikha
      • Plutôt pratiqué des jeu aux mécaniques classiques.
      • Code Name : ça se fait simplement, on en a fabriqué un nous-même, exercice mental stimulant.
        • Plaisir de rebondir sur les mots, rendent les discussions vivantes, faire des liens, pensée associative.
      • Ce qui me parle moins : les univers immersifs, ça me paraît trop déconnecté et trop déformant »> j'ai envie que ça m'apporte quelque chose pour tous les jours.
        • Jeux un peu comptables, avec un scoring, traduction en chiffres et en nombres d'une situation : par exemple Uno, bataille.
  • Ne pas oublier d'exploiter deux modes “facile”, mode “expert”.
  • Avoir une mécanique de “carnet de bord” : prendre note de ce qu'on a appris au cours des rounds.
    • Comment ça a déjà été intégré dans d'autres mécaniques : par exemple une partie du score se calcule sur notre évaluation individuelle d'une situation masquée, et le décalage entre cette évaluation et la situation.
  • Jeu “Pignocchi” : objectif = renverser la perspective.
  • michka/games-for-the-future.txt
  • Last modified: 2021-01-28 08:27
  • by michka